Mon biologiste médical,
l’expert de mes diagnostics biologiques

08 mars 2017

La Cnam rappelle que le diabète gestationnel peut être grave

Selon une étude de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et de l’Assistance publique– Hôpitaux de Paris, publiée le 16 février 2017, les femmes ayant développé un diabète durant leur grossesse ont un risque accru de complications périnatales. 

Selon l’étude de l’AP-HP et de la Cnamts, 7 femmes sur 100 ont développé durant leur grossesse en 2012, soit un taux comparable à celui d’autres pays européens. Ces femmes ont un risque accru de complications périnatales par rapport à celles qui ne sont pas atteintes de diabète : elles accouchent par césarienne dans près de 28 % des cas contre 20 % pour les femmes sans diabète.
Par ailleurs, les accouchements prématurés surviennent chez 8 % des femmes ayant un diabète gestationnel contre 6 % pour les femmes sans diabète. La pré-éclampsie apparaît chez 2 % des femmes avec un diabète gestationnel contre 1 % pour les femmes sans diabète.

Des risques graves pour le bébé

Pour le bébé, aussi, le diabète gestationnel peut être grave. En effet, le risque de malformation cardiaque à la naissance est 1,2 fois plus élevé que celui observé chez une femme non diabétique et le risque d'un poids particulièrement élevé, doublé. Par ailleurs, la fréquence des complications s’accroît lorsque le diabète est sévère, nécessitant alors un recours à l’insuline. Dans ce cas, un tiers des accouchements se fait par césarienne et 9 % ont lieu prématurément. 

Améliorer le dépistage chez les populations fragiles

L’étude de l’AP-HP et de la Cnamts souligne donc l’importance du dépistage précoce du diabète pendant la grossesse, tel qu’il est recommandé actuellement par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), ainsi qu’un suivi rigoureux du traitement diététique et/ou de l’insulinothérapie limitent les complications pour la mère et l’enfant. Un dépistage particulièrement important chez les femmes  présentant des facteurs de risque comme un surpoids, une obésité, un âge supérieur à 35 ans, des antécédents familiaux de diabète ou des antécédents obstétricaux de diabète gestationnel. 

----

À savoir :

Le diabète diagnostiqué durant la grossesse peut prendre deux formes différentes :

- Il peut s’agir d’un diabète réellement apparu au cours de la grossesse, généralement au deuxième trimestre, et disparaissant dans le post-partum.

- Il peut aussi être un diabète antérieur à la grossesse (en grande majorité de type 2) et découvert à l'occasion de la grossesse et persistant donc après l'accouchement.

1263 Dernière modification le mardi, 03 juillet 2018